Aux origines des mouvements troublés de la timidité

Dans l’article précédent intitulé « les mouvements liées à la manifestation de la timidité » On a vu que les effets causés par la timidité aussi divers soient-ils sont tous de même nature et découlent d’une même loi.

Lire->

Le timide a une conscience morbide de lui-même et de son entourage

La timidité trouve principalement sa source dans la manière dont la conscience se révèle au timide. C’est pourquoi il existe une forme très particulière de la conscience chez le timide : une conscience morbide, troublée ou agitée.

Lire->

Mécanisme de la timidité: un trouble moteur ou trouble psychique ?

Ce court article pour aborder la suite essentielle des articles de cette longue série d’articles consacrée à l’étude approfondie de la timidité. Si vous venez de commencer directement cette page, vous pouvez lire l’article fondamental de la série sur cette page.

Lire->

Le trac, forme élémentaire de la timidité, mais la timidité n’est pas le trac

Considérons même provisoirement la timidité comme un trouble nerveux; laissons-en de côté l’élément psychique. Il y a peut-être une timidité toute physique; il y a certainement dans toute timidité un élément mécanique et aveugle.

Lire->

La timidité est l’incapacité de sympathiser avec les autres

Précédemment j’ai énormément parlé des causes et mécanismes internes de la timidité. Nous devons peut-être avant tout nous en prendre à nous-mêmes de notre stupidité, de notre gaucherie, et du malaise qu’elles nous causent; mais la timidité nous vient aussi en partie des autres, et il faut chercher quelles causes extérieures la provoquent en nous. C’est ce que je vous propose de voir ensemble dans cet article.

Lire->