La Beauté De L’Imperfection

WABI-SABI:
L’IMPERFECTION
EST BELLE

Wabi-Sabi, cette expression qui doit se prononcer correctement pour ne pas la confondre comme le font certains avec le wasabi qui est un radis épicé de la cuisine japonaise, est un concept essentiel pour les arts du Japon, qui accorde à l’imperfection un charme mystérieux de beauté.

Rien n’est uniforme dans la nature, ni rectiligne ou permanent. Si l’art veut l’imiter, c’est auprès de ces valeurs-là qu’il trouvera le concept de la beauté. Le Wabi-Sabi est un concept qui recherche la beauté authentique de l’existence dans l’imperfection, l’inachevé et l’éphémère.

Les paramètres qui inspirent les artistes lorsqu’ils passent, par exemple, à la création de tasses ébréchées ou légèrement déformées nous servent d’exemple à l’heure de mieux saisir le concept de beauté de notre propre existence.

L’imperfection est l’essence de notre vie : c’est pour cette raison qu’elle est remplie d’accidents de parcours. Il est donc normal que nos actes soient eux aussi imparfaits : dans le fond, cela fait partie de l’inertie qui nous pousse à progresser. Nos carences nous indiquent donc le chemin qui nous permettra de faire de notre mieux tout au long de notre vie.

Les chemins de l’existence ne sont pas droits. Nous devons souvent  faire des détours ou prendre des chemins alternatifs pour arriver au but. Du fait, les leçons que nous avons besoin d’apprendre se trouvent sur le chemin et non pas sur le destin choisi. Tout est inachevé parce que tout est à faire.

Finalement la vie est éphémère. Son temps est limité, tout comme les circonstances qui nous entourent, nous apportant aussi bien du plaisir que de la souffrance.

Avant de nous plaindre d’un contretemps, pensons à son cycle naturel. Cela aura de l’importance dans un an?

Si la réponse est négative, laissons de côté notre lamentation et passons à quelque chose de plus productif.

L’humoriste, acteur et écrivain britannique Stephen Fry avait pensé à publier un guide sous le titre : How To Be Happy by Stephen Fry: Guaranted success (“Comment être heureux avec Stephen Fry: succès garanti”) avec des pages blanches, sauf en première page où l’on aurait pu lire:

“Arrête de te plaindre, et tu seras heureux”.

Fry proposait au lecteur d’utiliser le reste du livre pour écrire des pensées intéressantes, des anecdotes, des dessins, etc…. L’idée consistait à créer un guide personnel – évasion pour aider le lecteur à oublier ses problèmes.

Ne pas se laisser envahir par les difficultés, demande l’acceptation de soi-même. Pour illustrer ce conseil, le psychologue américain Clark Moustakas nous dit ceci:

Accepte-toi dans tout ce que tu es, et je dis bien dans tout ce que tu es. Toi, c’est toi, du début à la fin, toi sans excuses ni remords.”

Les lamentations constantes détruisent les relations, vu que tous ceux qui adoptent une attitude de victime deviennent insupportables pour leur entourage. Se plaindre en permanence détruit la joie de vivre et activent les prophéties auto réalisatrices: ce que nous craignons, à force de faire des pronostics négatifs, finit par arriver.

Penser que la vie est injuste, que nous ne sommes pas valorisés, que si seulement on avait eu la chance de… les choses auraient été différentes… est la pensée de tous ceux qui stagnent dans un circuit négatif, celui des perdants qui ont renoncé à prendre les commandes de leur vie.

Pense aux autres et à toi, mais surtout, pense à tes illusions. Va toujours de l’avant et tu découvriras de nouveaux territoires riches en opportunités.

N’oublie pas : WABI-SABI.

Enfin, coupe court à tes pensées négatives, pense à tes illusions car nos rêves sont destinés à naître, à voire le jour, à se concrétiser. Raison pour laquelle, sur cette page je t’ai réservé(e) un sujet inédit  qui va très probablement t’étonner par des révélations qu’il contient. Je n’en dis pas plus. Clique donc ICI pour le découvrir.

À très bientôt.