La recherche de la perfection: une bonne visée ?

perfection

Ne pas rechercher la perfection est-il synonyme de médiocrité ? Lorsque nous entreprenons quelque chose nous recherchons à mener notre action à bon port, pour obtenir le succès des résultats souhaités. Nous sommes en effet nombreux à vouloir obtenir un résultat parfait de tout ce que nous faisons, et, en conséquence, nous nous donnons des objectifs qui sont difficiles à atteindre puisqu`ils dépassent souvent nos propres limites ou nos possibilités, même au-delà de ce qui est humainement inaccessible.

Dans ce genre de situations, vouloir faire les choses de son mieux n’est pas insuffisant : ce besoin de surpassement pouvant même engendrer des états de frustration qui objectivement se dirigent contre nous.

Nous commettons tous des erreurs à un moment ou l’autre de la journée… et même plusieurs fois dans la journée.

Accepte donc tes erreurs parce qu’elles vont te permettre d’apprendre et d’acquérir de l’expérience. Mets-toi bien ça en tête: les résultats que tu souhaites obtenir de tes actions seront ceux que tu avais désirés, mais pas toujours.

Les erreurs et les imprévus sont d’excellentes opportunités qui nous permettent d’élargir considérablement nos horizons et la façon dont nous voyons les choses autour de nous. Si nous obtenions tous les résultats souhaités, nous n’aurions pas besoin de développer de nouveaux outils, ni d’intégrer de nouvelles connaissances ou de déterminer différentes manières de penser pour atteindre ce que nous cherchons car cela limiterait largement notre croissance personnelle.

Donc, au lieu d’être tendu, au lieu de te frustrer, de te mettre en colère ou de mal réagir à chaque fois que quelque chose ne se passe pas comme prévu, détends-toi et accepte le fait que le résultat de tes actions ne dépend pas entièrement de toi : il existe des facteurs aléatoires liés à certaines circonstances que nous ne pouvons pas altérer, ou lorsque d’autres personnes interviennent dans nos procédés. Un grand nombre de variables qui se combinent pour aboutir à un résultat se trouve au-delà de nos décisions, de nos frontières et de notre volonté.

L’exigence personnelle est un élément motivant qui nous anime et nous pousse à améliorer, à progresser, à avoir des objectifs et à vouloir les réaliser. Par contre, l’excès d’exigence envers nous-mêmes nous mine parce qu’elle renferme le compromis de ne jamais pouvoir se tromper, nous demandant l’effort d’une performance titanesque impossible à réaliser. Tu as peut-être l’habitude de considérer la prétention démesurée, autant celle qui t’est exigée que celle que tu t’imposes comme quelque chose de trop élevé, pratiquement inaccessible. La soumission à des examens exhaustifs qui n’aboutissent sur aucune satisfaction du résultat attendu sont inutiles, car les paramètres de la perfection avec laquelle tu mesures la réalité qui t’entoure, ne sont pas humainement applicable dans leur totalité.

 Tu peux choisir de changer cette attitude en vivant ta vie d’une façon plus détendue, tout en aspirant à bien faire les choses, en accord avec les paramètres logiques que tu te donnes.

Cette proposition ne veut pas dire que tu doives limiter les perspectives des résultats à atteindre, ou ne pas prétendre au succès total de tes actions, par contre, elle t’invite à réduire l’effort nécessaire pour transformer ces résultats en réalité.

Je t’invite donc à voir  toujours grand. Essaye de donner le meilleur de toi-même à chaque occasion : concentre-toi sur le but que tu veux atteindre pour y diriger ton énergie. Avec une attitude ferme, décidée et décontractée, tu obtiendras sans aucun doute le meilleur résultat à chaque tentative.

N’accepte pas la pression des autres au-delà de ce qui te semble raisonnable, et freine tout instinct de ta part de vouloir le faire également au cas où tu serais tenté. N’accepte pas non plus les critiques d’autrui ni tes propres voix intérieures sur tout ce que tu fais, jugeant que tu n’en fais pas assez.

Ne te laisse pas influencer par les ambitions perfectionnistes de certains et maintiens fermes les décisions que tu veux prendre. Si tu ressens une influence de ces paramètres de perfection dans ta conduite ou si tu considères qu’ils troublent ta vision ainsi que ta capacité de raisonner objectivement, dissocie-toi. Prends tes distances.

Écarte toute image et tout écho de ces personnes autour de toi. Imagine un mur énorme te séparant d’elles et éloigne-toi le plus possible jusqu’à les ignorer. En quelques minutes, tu ne les entendras plus et tu oublieras complètement leur présence.

Tu vas voir comment toutes tes idées, les grandes et les moins grandes vont plus que jamais pouvoir se transformer en faits réels et concrets.

Pour finir retiens cette phrase de Hermann Hesse (1877-1962), un écrivain russe :

“Certains se considèrent parfaits, mais c’est tout simplement parce qu’ils exigent moins d’eux-mêmes ”  Hermann Hesse (1877-1962) Écrivain suisse.