Les Clés de votre créativité : ne cherchez plus loin !

Dans cet article, je voudrais aborder un sujet spécial : la créativité,  un cachet dont on a tous besoin tous les jours pour diminuer le poids de la vie qui pèse déjà sur nos épaules mais aussi pour atteindre notre raison d’être ou nos objectifs les plus chers. Il va donc s’agir de  partager avec vous certaines de mes recherches concernant l’esprit créatif, plus précisément, comment être continuellement créatif tous les jours.

S’épanouir et réussir ses objectifs d’ordre social ou personnel demandent de s’affranchir, de dépasser ses limites, or ces dernières ne viennent principalement que de nos propres actions.

Action par abstention, on essaie même parfois de soutenir cette abstention par des raisonnements, implicites ou explicites, que nous peaufinons nous-mêmes pour ne pas voir d’autres horizons.

Enfin, rentrons dans le fond du sujet :

Comment peut-on être créatif dans toutes nos activités ?

Dans une de ces conférences intitulée Le Pouvoir de la Pensée Différente, au Mexique, l’auteur et coach Andy Cohen a parlé de l’importance d’introduire La Pensée Magique dans les idées que nous assumons pour vivre.

Au quotidien, nous marchons à coup de suppositions, ce qui pèse sur nos épaules. Ce sont des croyances que nous tenons pour vraies, sans discussion possible, alors qu’elles ne sont pas prouvées, ce qui provoque le renfermement des idées et empêche l’esprit de capter d’autres possibilités. Voyons deux exemples d’ancres  qui empêchent la barque de l’imagination de larguer ses amarres:

«Tout va si mal qu’on ne peut rien y faire».

«Je ne suis pas assez doué pour réaliser ce dont j’ai toujours rêvé».

Pour démolir ces idées reçues pessimistes, Andy Cohen propose de laisser de côté les suppositions archaïques pour faire place aux pensées nouvelles.

Le changement doit se faire en commençant par le langage que nous utilisons pour évoquer la réalité.

Au lieu de chercher des explicatifs tel que « C’est à dire que … », nous appliquerons des pensées alternatives, même si elles semblent un peu folles, telle que « Et si…? »

L’essence de la Pensée Magique et créative consiste à ne rien condamner dans la pensée, mais à créer des possibilités. Pour cela, l’élément clé consiste à savoir :

« jouer, explorer, essayer et tirer profit de l’expérience».

Les personnes créatives se distinguent, non seulement par leurs idées brillantes et inattendues, mais aussi par leur esprit sportif, et la curiosité avec laquelle ils abordent les erreurs et les échecs.

Ils utilisent en fait la Pensée Magique, parce que là où le mur paraît infranchissable, ils dessinent une porte par laquelle ils peuvent, finalement, y avoir accès.

La Pensée Latérale, développée par Edward De Bono en 1967, est une méthode de succès contrastée pour déraciner les idées reçues et réveiller la créativité.

Ce psychologue maltais fait la distinction entre ces deux perspectives:

  1. A) La Pensée Verticale qui développe un processus logique par le biais de la méthodologie traditionnelle.
  2. B) La Pensée Latérale qui consiste à brouiller une séquence logique de la raison pour trouver une solution sous un autre angle.

De Bono affirme que les deux formes de pensée sont importantes dans le processus de créativité, puisque les idées surgissent spontanément de La Pensée Latérale, alors que La Pensée Verticale sert à les sélectionner et les utiliser avec efficacité.

Quand un groupe d’artistes, ou une équipe créative, se réunissent pour un remue-méninge, ils utilisent La Pensée Latérale totalement éloignée des mécanismes de la pensée logique. Toute stimulation est valable pour faire voler l’imagination, en partant de la libre association d’idées jusqu’à l’inspiration qui pénètre l’inconscient dans les rêves.

Voici donc sept conseils pour activer votre créativité à partir de La Pensée Latérale:

  • Cherchez différentes alternatives, puisque chaque méthode servant à évaluer une situation, est en elle-même une option possible parmi tant d’autres.
  • Prenez les choses sous des angles différents.
  • Recomposez les modèles en évitant les idées prédominantes.
  • Éliminez les limites et révisez celles qui sont supposées être inamovibles : en réalité elles ne servent qu’à voiler les solutions.
  • Échappez-vous des limites établies par la pensée traditionnelle, en cherchant de nouveaux défis.
  • Créez de nouvelles lignes de pensées, en développant un processus d’idées aléatoires qui n’auront pas forcément une connexion directe avec le sujet traité.
  • Transformez une idée provocante en idée potentiellement opérationnelle.

Pour arriver pleinement aux résultats escomptés, il faut savoir affronter les réalités inévitables  qui accompagnent tout projet important de changement personnel, c’est pour cela que j’ai préalablement consacré un article complet à ce sujet :  8 Conseils pour surmonter les difficultés de la vie.

Appliquer ces 7 conseils vous amènent tout droit au but. L’objectif étant de déraciner les idées reçues, ou que nous créons nous-mêmes, pour trouver d’autres alternatives aux problèmes qui obtiennent alors des solutions évidentes.

Comme dira Saint Jean de la Croix :

« Pour venir à ce que tu ne sais pas, il te faut aller par où tu ne sais pas.»

Maintenant, débarrassez-vous de vos croyances limitatives et de vos idées toutes faites que vous n’êtes pas suffisamment doué-e pour réaliser votre rêve !

En complément à cet article et à cette question de la pensée latérale d’Edward et de la pensée magique de Andy, je voudrais reprendre ici une petite partie d’un  article que j’ai consacré justement à cette question du succès et de la réussite. L’article en question est intitulé : Quotient Intellectuel : le mystère de la réussite est ailleurs

J’y développe, entre autres, une autre approche des stratégies de réussite développée par le psychologue américain Robert J. Sternberg.

En effet, ce dernier maintient que l’intelligence traditionnelle n’est pas suffisante pour assurer la réussite.

Il propose ainsi trois types d’intelligence:

  • Analytique
    • Créative
    • Pratique

L’Intelligence Analytique : nous permet de discerner et de séparer les problèmes, de trouver des solutions qui ne sont pas évidentes au premier abord, et d’exercer un jugement sur la qualité des idées, (des autres en général). Ce genre d’intelligence est celle que l’on calcule fréquemment dans l’enseignement ainsi que dans les tests de capacité.

L’Intelligence Créative nous permet de dominer aisément les situations totalement nouvelles et de trouver de nouvelles perspectives dans les tâches automatisées et répétitives. Les personnes créatives ne sont pas souvent dotées d’un Quotient Intellectuel très élevé, mais elles sont douées pour l’invention en général ainsi que pour la résolution de nouveaux problèmes.

L’Intelligence Pratique, ou contextuelle, s’occupe de la capacité mentale, d’agir de manière adaptée au contexte.

Sternberg établit une liste intéressante de 20 qualités, (que vous trouverez dans l’article cité ci-dessus) chez les personnes qui réussissent. Mais on peut les résumer, toutes, dans le vingtième numéro :

Enfin, les personnes qui réussissent équilibrent la pensée analytique, créative et pratique.