Mettez-vous Dans Les Conditions De Réussir Le Changement Que Vous Cherchez

Vous le constaterez probablement et comme le dit si bien un auteur américain dans la vie «la réussite n’est pas un événement mais un processus ».

À un moment de ma vie, j’ai été très déçu par mes efforts de me vaincre car mon état était insupportable. Il m’arrivait très souvent d’imaginer comment je vais me comporter dans des situations vraiment banales de la vie courante comme par exemple, tenez-vous bien, d’imaginer comment je vais dire : « Bonjour, je peux avoir une baguette s’il vous plaît ? » Ensuite je poursuis la scène en imaginant avec angoisse bien sûr, comment je vais regarder le vendeur dans les yeux sans ressentir aucun inconfort en moi. J’avais 23 ans quand même ! Et pire j’étais dans une fac de Droit !

Vous pouvez déjà, vous à votre tour imaginer, combien j’étais aberré, un autre me qualifierait de « grand enfant », etc.

Pour éviter d’en rajouter plus à la liste des qualificatifs négatifs qui peuvent justement correspondre à l’époque à mon état, je ne vais pas m’obliger à vous parler de mes multiples personnalités à la fac, de mon mutisme en amphi ou les conditions mes absences injustifiées aux Travaux Dirigés lorsqu’il fallait travailler en groupe… C’était digne d’un spectacle de comédie ultra triste! J’étais complètement perdu dans ces multiples personnalités.

Heureusement qu’il y avait des moments où je me surprenais lorsque spontanément je me retrouve bien à l’aise dans des situations que je redoute habituellement, cela me permettait de sentir, de respirer la vie : j’articule bien au naturel sans forcer une manière de parler, ma voix est stable et non tremblotante comme d’habitude,  je tiens des conversations normales, je marche sans souci les yeux fixés devant au lieu du sol comment… bref c’était la belle vie. Sauf que le lendemain, mes interlocuteurs d’hier ne comprennent pas mon silence, mes trous de mémoire, mes bégaiements, mon instabilité physique, ma paralysie…  Appelez-moi parfait lunatique !

À la suite de plusieurs thérapies personnalisées avec de professionnels, à la suite de lectures de divers livres célèbres, dans la situation qui était la mienne, imaginez encore mon état lorsque je déprime parce que mes efforts pour harmoniser et rationaliser mon attitude et mon comportement étaient vains. Pourtant j’appliquais avec tout le sérieux du monde les enseignements et les prescriptions.

Jusqu’à ce que je comprenne une chose qui va être très importante. En effet, mes efforts étaient vains parce qu’en fait je n’ai fait qu’essayer d’adopter le comportement d’une personne prise comme naturellement non timide dans une situation donnée. C’est-à-dire que le mal n’était pas attaqué à sa source. Et pire, il s’en durcissait. J’étais « dégouté ».

Je finissais par comprendre qu’en réalité la timidité est un tout complexe. Un véritable fourretout où vous pouvez voir toutes sortes d’aberrations de divers troubles de la personnalité. Vous pouvez consulter « Le Dico Des Troubles » sur  le menu du blog. Je vous assure que pour ma part, j’ai éprouvé l’expérience d’à peu près toutes ces aberrations.

C’est un principe important qui a fait que je ne me focalisais pas sur un point particulier plutôt qu’un autre, puisque vouloir aussi s’en prendre une à une aux aberrations, est tout aussi aberrant et impossible. Pas question de résister non plus. L’objectif étant de ne plus éprouver d’effort, ni d’angoisse pour gérer sa vie de tous les jours.

Vous aurez compris, lutter contra sa timidité, s’inscrit dans un vaste programme de transformation personnelle dont on est seul témoin.

Vaste, ne veut pas dire une valse de comportements à adopter. Il s’agit de poser un regard rationnel nouveau sur votre vie, les autres, les choses afin que toutes les interactions sociales ne deviennent plus source d’angoisse, mais comme des éléments relatifs que vous allez pouvoir mener naturellement et normalement comme les autres avec plaisir.

Vous allez tout de suite vous rendre compte que les choses ne sont transformées que par votre regard. C’est pourquoi, Albert Einstein disait :

« Si vous pensez comme marteau, toutes les choses prendront la forme d’un clou ».

C’est aussi pourquoi vous devrez vous changer, vous d’abord, pour que les chosent changent pour vous.

CHANGER POUR S’AMELIORER

«  Moi, je suis comme ça et ce n´est pas maintenant que je vais changer ! »

Combien de fois avons-nous entendu ces mots et combien de fois les avons-nous prononcés nous-mêmes ! Bien sûr, il est difficile de changer, mais généralement lorsque nous observons une telle réponse, si radicale, c´est surtout parce que la personne, malgré les remarques ou les reproches  qu´on  lui fait, veut affirmer sa position mentale en nous disant à l´avance qu´elle ne compte rien faire pour améliorer la situation, les faits ou les conséquences négatives d´un comportement difficile ou d´une mauvaise action.

C’est cela qui est fantastique ! Et c’est le dénominateur commun des timides !

En fait vous êtes comme disloqué, vous avez en vous des forces antagonistes qui vous tiraillent entre elles au moment d’agir. Vous recevez comme des injonctions qui viennent de l’intérieur qui vous retiennent, qui vont vous convaincre de ne pas penser autrement, elles vous donnent même des arguments.  Moi, combien de fois, j’ai perdu la face à cause de ces guerres violentes dont j’étais le seul témoin !

Si vous avez décidé de vous améliorer  il faut inévitablement changer.

Winston Churchill disait :

« Pour s´améliorer, il faut changer, donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent »

En général, on change quand on ne peut pas faire autrement, quand cela devient inévitable.

C´est quand il y a une prise de conscience que notre comportement moral ou que notre physique déplait aux autres, que nous sommes prédisposés au changement, c´est à dire, à améliorer pour nous-mêmes et pour les autres.

Vouloir changer est une détermination dynamique, qui demande du courage, mais si nous pensons aux bénéfices que nous allons en tirer,  il ne faut pas avoir peur de désancrer des habitudes ou des convictions qui dans le présent nous gênent surtout parce qu´elles arrivent à gêner les autres.

Oui ! C’est vrai aussi qu’on dérange bien énormément notre interlocuteur lorsqu’à cause de notre timidité, on est dans une situation d’aberration !

Vouloir changer, c´est accepter l´effort.

C´est beaucoup plus facile de ne pas bouger, d´affirmer que nous ne changerons jamais puisque nos habitudes ont toujours été ainsi, nos repères de confort, notre coussin sur lequel nous aimons tous un peu nous reposer, préférant l´immobilisme du connu  à la recherche de l´inconnu.

Tout d´abord, sachez que pour changer, vous devez connaître l´objectif de ce changement et comment y arriver.

Comment mener à bon terme votre envie de changer pour vous améliorer ?

La condition essentielle est de prendre conscience  que votre façon de faire dans la vie  ou même votre physique ne convient plus aux aspirations que vous avez  actuellement.

Nous ne sommes pas toujours disposés à offrir aux autres un changement de notre personnalité. Les traits qui nous définissent sont bien marqués par le temps.

Changer, c´est aussi accecpter de sortir du  passé pour perfectionner le présent et l’avenir.

En résumé:

Acceptez le challenge, changez pour vous libérer de ce qui ne vous plait plus en vous ou qui ne plait pas aux autres.

Changez pour mieux vivre, changez pour vous améliorer, pour activer cet élan de vie qui vous permettra de vous sentir mieux avec les autres, mais surtout pour vous-mêmes.

Alors, comment faire pour y arriver ?

Pour obtenir des résultats différents,  vous  devez construire votre présent de façon différente.

Concentrez-vous sur vous-mêmes.

En premier lieu, posez-vous des questions sur ce que vous aimerez changer  de certains traits de votre caractère.

Personne n´est parfait. Mais, pour le devenir, il faut accepter de changer s’il faut plusieurs fois comme l’a dit Winston Churchill.

Prenez  le temps de trouver de vraies réponses aux besoins réels.

Identifiez tout ce que vous aimeriez changer en vous pour faire le premier pas vers le changement.

Prenez un papier et notez les changements que vous aimeriez faire en marquant vos priorités.

Divisez votre papier en deux colonnes et écrivez ce que vous aimeriez changer pour vous-même à gauche, et ce que vous aimeriez changer pour les autres à droite.

Évitez de vouloir tout changer et déterminez vos changements dans un espace de temps délimité par vos possibilités.

L´étape suivante sera l´action.

Agir pour changer.

Souvenez-vous des efforts que demande tout début ! Un permis de conduire, le premier emploi… etc. les premiers temps nous semblent toujours plus difficiles et ensuite, c´est l´habitude qui nous entraîne dans l´élan.

Devant l´effort, surtout ne baissez pas les bras. Ne perdez pas l´objectif de vue.

Au contraire, ayez le courage de prendre la voie du changement dès maintenant.