Qu’est ce que l’Hypnose, en quoi elle nous est utile ?

L’hypnose est un état de conscience particulier, provoqué par différentes techniques fondées, entre autres, sur la suggestion et la relaxation, au cours duquel le sujet concentre son attention sur ses propres sensations et sur son vécu. Elle peut être provoquée par différentes méthodes et est parfois utilisée lors de traitements médicaux ou psychiatriques. Dans la plupart des cas, l’hypnose est provoquée par un hypnotiseur, qui focalise l’attention du sujet sur un objet particulier (pendule, yeux de l’opérateur, etc.) et lui parle de façon répétitive et monotone. Les paroles suggèrent en général l’endormissement ou la relaxation musculaire. L’hypnose peut également être provoquée sur soi-même par la maîtrise de la relaxation, la concentration sur sa propre respiration, mais aussi par une grande variété de pratiques et de rituels propres à de nombreux systèmes religieux, philosophiques et mystiques.

Les Caractéristiques de l’hypnose

L’hypnose est un passage graduel vers un état de conscience complètement différent de l’éveil et du sommeil, pendant lequel l’attention est détachée du monde extérieur pour se concentrer sur des impressions physiologiques, sensorielles et mentales. Lorsque l’hypnotiseur provoque la transe, il se crée une relation très étroite entre l’opérateur et le sujet. La réponse du sujet à un état de transe et son comportement sont le fruit de ses motivations.

La plupart des gens sont faciles à hypnotiser, mais leur degré de transe varie d’un état superficiel proche de l’éveil à un état profond comparable au somnambulisme. Une hypnose profonde se caractérise par l’oubli des événements vécus au cours de la transe et par l’aptitude à répondre automatiquement aux suggestions peu génératrices d’anxiété. L’intensité maximale de la transe est à peu près égale d’un sujet à l’autre. Elle dépend de l’état émotionnel du sujet et de l’habileté de l’hypnotiseur, mais seuls 20 p. 100 des sujets sont capables d’entrer dans un état de somnambulisme par les techniques habituelles d’hypnose. Médicalement, cette transe profonde n’a que peu d’intérêt puisque les effets thérapeutiques recherchés s’expriment déjà lors d’une transe superficielle.

L’hypnose permet d’établir un contact plus étroit avec sa propre vie émotionnelle en abolissant les refoulements, libérant ainsi les conflits et les peurs cachés. Toutefois, les études menées ces dernières années sur les souvenirs induits par l’hypnose ont surtout démontré l’incertitude de leur fiabilité. Revivre, grâce à l’hypnose, des souvenirs anciens et oubliés mène parfois à une confusion avec les fantasmes présents.

La pratique médicale de l’hypnose

L’hypnose est utilisée pour traiter un certain nombre de problèmes comportementaux et physiologiques. Elle peut atténuer des douleurs dorsales ou celles résultant de brûlures ou d’un cancer. Des obstétriciens s’en sont servis comme analgésique lors d’accouchements dirigés. Elle sert parfois aussi au traitement de problèmes physiques comportant un élément psychologique potentiel, comme la maladie de Raynaud (une maladie circulatoire) et l’incontinence chez les enfants. Des chercheurs ont démontré que les effets de l’hypnose sont plus bénéfiques que ceux d’un placebo et proviennent probablement du détournement de l’attention. Cependant, peu de médecins incluent cette technique dans leur pratique quotidienne.

Certaines affections du comportement, telles que le tabagisme, la boulimie et l’insomnie, trouvent une aide et parfois une solution grâce à l’hypnose. Néanmoins, la majorité des psychiatres pensent qu’une maladie purement psychiatrique se traite mieux lorsque le patient se trouve dans un état de conscience normal.