Joie ou tristesse, et toi, que choisis-tu ?

« Chaque matin quand je me réveille,  je me pose cette question à moi-même : qu’est-ce que je choisis aujourd’hui, la joie ou la tristesse ?  Et je choisis toujours la joie. »

Telle fut la réponse que donna un sage maître oriental à son jeune disciple intrigué parce qu’il le voyait toujours souriant, même en cas de difficultés.

La joie et la tristesse non il n’y a pas de fatalité, c’est une question de choix !

image-question-amitiéPour bien commencer la matinée, pour marcher d’un pas ferme pendant la journée, pour relâcher la pression des heures et de la pensée en fin de journée, cher lecteur, j’aimerais partager avec toi  aujourd’hui ces quelques phrases qui, parfois, rendent tristes, parfois heureux. En tout ces passages ont la particularité de nous faire réfléchir.

« Pourtant … la prison dans laquelle nous pensons être cloîtrés n’en est pas une. Sa porte n’a pas de verrou. » (Catherine Rambert)

« Tout coucher de soleil est suivi d’un lever de soleil. » (Proverbe chinois)

« Parfois, nous perdons tellement de temps à contempler la porte qui se ferme que nous voyons trop tard celle qui s’ouvre. » (Graham Bell)

« Parfois, il ne reste plus qu’à respirer profondément, fermer les yeux, retenir ses larmes et sourire. » (Proverbe chinois)

« Il faut parfois se mettre des bouchons de cire dans les oreilles pour ne pas entendre le chant des sirènes. » (Ulysse)

« D’importants apports attendent ceux qui découvrent le secret de trouver l’occasion dans la crise. » (Proverbe chinois)

« L’ennui… voici la principale explication d’une histoire si chargée d’atrocités. » (Fernando Savater)

« Action… Ce qui libère la dépression, ce n’est pas l’analyse, mais l’action. » (José Antonio Marina)

« Toujours agir… Au lieu d’attendre que les choses aillent mieux, fais une liste de toutes les choses que tu peux faire jusqu’à ce que la situation s’améliore, et fais-les. » (Danielle Kennedy)

« Accepter, c’est en partie reconnaître que l’autre est différent, que nous soyons d’accord ou non avec lui ; se résigner, au contraire, c’est ne pas accepter la différence et rester piégé dans l’attente infondée d’un changement d’attitude de la part d’autrui, ce qui nous fait souffrir. » (JM. Dolores Pallareès i Ramón)

« Clarifiez votre esprit avant d’utiliser la parole. » (Proverbe chinois)

« Dépêche-toi lentement. » (Baltasar Gracián)

« Eau, santé, vie… Après l’air, l’eau est le meilleur aliment et médicament qui soit…, l’eau vive, celle de la source, du ruisseau, du fleuve et spécialement celle qui, après être née dans la montagne, se précipite en se donnant des coups sur son chemin. Celle-ci est la meilleure des eaux pour rester en bonne santé, puisqu’elle est chargée d’air, d’énergies magnétiques, solaires, électriques. » (Manuel Lazaeta Acharán)

« Maintenant que nous avons tout le confort possible, nous nous noyons dans un verre d’eau. » (Josefa Ramona Tejón)

« Quand notre pensée va au même rythme que notre pied, nous sommes présents. » (Proverbe soufi)

« Quand on imagine que l’on n’a plus rien, chaque petit peu semble alors une immense richesse. » (Catherine Rambert)

« Quand tu sens ta blessure saigner, quand tu sens ta voix sangloter, compte sur moi. » (Carlos Puebla)

« Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre. » (Miguel de Cervantes)

« Plus les contraintes sont acceptées et accomplies avec grâce, plus elles paraissent légères. » (Catherine Rambert)

« Plus les attentes sont élevées, plus les possibilités d’échec sont importantes. » (José Antonio Marina)

« Comme je ne serais pas un esclave, je ne serais pas un maître. Cela exprime mon idée de la démocratie. » (Abraham Lincoln)

« Se reposer, ce n’est pas être sans rien faire : c’est changer d’activité. » (Proverbe soufi)

« Découvrir la valeur de la pause… sortir de notre rythme quotidien pour prendre l’air, nous éclipser – même si ce ne sont que quelques minutes – pour ensuite revenir frais et régénérés est possible, simple et agréable. » (Carmen Rubio)

« Petit à petit et avec une belle écriture, bien faire les choses a plus d’importance que de les faire. » (Antonio Machado)

« Plus on me siffle sur le terrain, plus je suis motivé à améliorer mon jeu. » (Fernando Torres, club de football Atlético de Madrid)

« Question de choix : un chemin de fleurs ou un chemin d’épines. » (Catherine Rambert)

« Voici Romero dans un cercueil, qui pour obtenir de la fortune, perdit la santé, et pour récupérer la santé, perdit la fortune ; et, sans fortune, ni santé, voici Romero dans un cercueil. » (Chanson populaire)