« Rapport » : tu te mets facilement dans la peau des autres?

Il arrive très souvent que nous soyons confrontés à des situations désagréables dans relations interpersonnelles, dû à notre embarras, à notre timidité, à une antipathie envers autrui ou une certaine gêne à certaines occasions. Les problèmes de communication peuvent surgir avec ton conjoint, ton patron, tes enfants, tes parents ou employés, sans savoir comment les résoudre.

La programmation neurolinguistique s’appuie sur une technique appelée « rapport »

image-rapport-relationCe rapport qui a pour but de créer une ambiance de mise en confiance, de coopération mutuelle pour entreprendre une communication sans jugement, ni malentendus, basée sur une écoute saine et authentique. Cette technique nous permet de nous concentrer, sans distractions, sur ce que l’autre essaie de nous communiquer et sur ce que nous voulons exactement lui dire, sans pour autant se reprocher quoi que ce soit,  ni juger, critiquer ou mal interpréter.

Le rapport est la capacité que nous avons de nous mettre dans la peau des autres. Le rapport est cette relation de confiance mutuelle entre deux personnes qui sont en “syntonie” psychologique et émotionnelle parce qu’elles se ressemblent ou s’entendent bien.

Le rapport (la relation) n’est possible que sous le signe de la considération et du respect mutuel, de la façon d’être, de se comporter, de parler ou de penser, même si celles-ci sont en désaccord avec l’autre.

Établir un rapport ne signifie pas être totalement d’accord avec l’autre: il s’agit de comprendre son point de vue, comprendre ses intentions.

Cependant, même si nos points de vue sont divergents, il existe toujours un point de connexion avec l’autre qui va nous servir à syntoniser.

Le rapport n’est pas quelque chose d’altruiste agissant sans la recherche du bénéfice personnel. Le degré d’influence que nous pouvons exercer sur les autres est exactement ce qui le détermine.

Lorsque nous sommes en rapport avec des personnes qui partagent de nombreuses affinités et des expériences communes, nous nous sentons automatiquement plus à l’aise.

Avec certaines personnes, ce rapport s’établit tout de suite sans savoir pourquoi. La communication est fluide depuis le début.

Le rapport ne se force pas

Cependant, tout résulte beaucoup plus difficile avec d’autres personnes. La communication disjoncte dès le début. Malgré tous nos efforts pour connecter et essayer de comprendre notre interlocuteur, nous n’arrivons pas à nous sentir à l’aise. La sincérité est primordiale pour le rapport. Avant tout, nous devons être sincères avec notre interlocuteur. Notre attitude envers lui doit être naturelle, sans être forcée.

Dans toute relation, il existe un rapport ou pas : il n’y a pas d’autre alternative. Forcer un rapport est une mission impossible.

image-rapport-relation-confianceLe linguiste américain John Thomas Grinder et le psychologue Richard Bandler, américain lui aussi, cofondateurs de la technique appelée programmation neurolinguistique, furent les premiers à établir les principes qui régissent le rapport.

Le rapport peut s’établir à partir de la façon de se présenter jusqu’à la connaissance de l’objectif personnel de l’autre dans la vie.

J’ai eu l’occasion d’entendre un jour la critique suivante d’un directeur d’agence publicitaire envers une autre agence rivale: “C’est impossible de les concurrencer –disait-il-. Bien que notre agence soit une agence  de renommée internationale, bien que notre équipe de créatifs remportent les prix les plus importants dans les présentations les plus importantes du monde, ils finissent toujours par nous prendre des clients. On a tout essayé. Dès que l’un des directeurs  apparaît en jeans, avec sa façon de parler décontractée, le client est séduit …”

Sans aucun doute, la façon de s’habiller, de parler et de se comporter du directeur de la première agence de publicité était celle qui correspondait à une certaine clientèle, mais ce rapport n’était pas le bon pour le segment de clientèle pour qui l’agence rivale s’adaptait plus adéquatement.

Il est évident que l’établissement d’un rapport est, la plupart du temps, une question de bonne volonté : il établit un point de vue différent, plus large et plus respectueux sur la manière de considérer la vie des autres.

Comme tu peux constater, cher lecteur, le rapport (la relation) est l’un des ingrédients indispensables pour établir une communication efficace avec les autres.