Récupérez rapidement grâce à l’hormone de croissance

mont-parnasse-hormone-de-croissanceLe Mont Parnasse est un tas de cailloux et de chardons acérés, qui s’élève à 2490 mètres au-dessus du Golfe de Corinthe, en Grèce.

Aucune source, aucune ombre n’apaise les souffrances du marcheur qui en gravit les pentes. Le soleil le cuit, puis le calcine. Après sept heures de marche, l’eau de sa gourde bout.

Et pourtant, quelle émotion d’en atteindre le sommet !

L’hormone de croissance régénère les cellules

L’hormone de croissance est l’hormone qui stimule la croissance et la reproduction cellulaire.

aloe-vera-imageC’est elle qui permet aux enfants de grandir, mais elle continue à jouer un rôle décisif à l’âge adulte : plus vous avez d’hormone de croissance, mieux vos tissus se régénèrent.

Vos muscles conservent leur force, vos os restent solides, votre cœur reste jeune, vos cheveux poussent, vous cicatrisez rapidement.

Parce que les enfants secrètent naturellement beaucoup d’hormone de croissance, il suffit d’une bonne nuit de sommeil à un enfant en bonne santé pour effacer toutes les fatigues de la veille. Elle leur donne leur étonnant pouvoir de cicatrisation et de récupération.

L’hormone de croissance, un taux en chute libre

Si, avec l’âge, vous avez plus de mal à vous remettre de vos fatigues, ce n’est pas étonnant : chaque dizaine d’année, votre taux d’hormone de croissance baisse de 14 %. Ainsi, au lieu de secréter 500 microgrammes par jour d’hormone de croissance à vingt ans, vous n’en secrétez plus que 200 microgrammes à 40 ans et 25 microgrammes à 80 ans.

Cela peut expliquer un nombre extraordinaire de changements qui apparaissent avec le vieillissement.

Comment maintenir votre taux d’hormones de croissance ?

L’hormone de croissance est secrétée pendant le sommeil, au début de la nuit. Dès que vous faites une mauvaise nuit, votre taux d’hormone de croissance chute, ce qui vous donne l’impression de vieillir trop vite. Mais cette baisse s’accélère si vous faites plusieurs mauvaises nuits de suite.

L’activité physique

corps-nourri-espritL’exercice physique augmente votre taux d’hormone de croissance, parce que vos muscles libèrent, ce qu’on appelle, de l’acide lactique quand ils travaillent. Le meilleur moyen toutefois est d’alterner les exercices intenses avec de courtes périodes de repos.

Mais votre taux naturel d’hormone de croissance sera plus élevé encore si vous mangez des sécrétagogues deux heures avant le sport. Ce sont des aliments, principalement des acides aminés, qui déclenchent la sécrétion de cette hormone.

Une étude a montré que l’association suivante s’était révélée particulièrement efficace pour de jeunes athlètes :

  • chlorhydrate de L-arginine. En prendre 100 mg par kilo de poids corporel (donc par exemple 6 grammes si vous pesez 60 kg) ;
  • chlorhydrate de L-ornithine (80 mg par kilo) ;
  • des acides aminés branchés à raison de 140 mg/kg, dont 50 % de L-leucine, 25 % de L-isoleucine et 25 % de L-valine. (1)

Ces noms barbares peuvent paraître effrayants mais il s’agit tout simplement des acides aminés qui constituent les protéines que vous consommez quand vous mangez des légumineuses, de la viande ou du poisson.

Ils sont également vendus dans le commerce sous forme de compléments alimentaires, pour les personnes qui cherchent un dosage, et donc des effets, précis. Mais il s’agit dans tous les cas de produits alimentaires parfaitement naturels qui ne comportent pas de danger pour la santé, sauf bien sûr si vous souffrez d’une intolérance ou d’une allergie spécifique. 

 

 

Laisser un commentaire