Tu te comportes comme ton grand-père ?

J’observe depuis longtemps quelques comportements personnels et certains d’entre eux m’ont interpelé.

T’a-t-on déjà dit :  » Tu es exactement comme ton grand-père  » ?

Nous vivons dans un monde de plus en plus individualiste qui nous « oblige » à surveiller de façon croissante ce qu’a fait celui d’à côté pour nous sentir mieux nous-mêmes (pas forcément par véritable souci des autres), ce qui entrave notre propre observation.

Il est quelques fois arrivé dans ma famille, que quelqu’un me dise : “C’est exactement ce qu’aurait dit ton grand-père

Ce commentaire pourrait te paraître l’un des plus normaux, cependant, ce qui m’interpelle, c’est que mon grand-père paternel est mort quand mon père avait 4 ans et celui du côté de ma mère quand j’avais 13 ou 14 ans.

grand-pere-imageJe ne souhaite pas m’étendre sur mon propre cas, je veux simplement partager une idée avec toi.Ne crois-tu pas que, d’une certaine manière, notre caractère ou notre façon d’être peuvent être influencés par nos ancêtres ?

Ne crois-tu pas que notre façon de réagir face à une situation particulière peut avoir un lien avec un personnage de notre famille qui est probablement mort bien avant notre naissance ?

90% de nos comportements sont d’origine génétique et «seulement» 10% sont d’origine sociale, selon les études les plus récentes. D’ailleurs, c’est logique : si c’était l’inverse, si la plupart de nos comportements étaient le libre arbitre de chaque individu, nous serions tous morts, toutes les races et les espèces humaines auraient disparues.

Il est logique que, lorsque nous nous regardons dans le miroir, nous fassions – plus d’une fois et involontairement – des gestes analogues à ceux de l’un de nos ancêtres. Au moment précis où nous faisons ce geste, nous pouvons savoir comment se sentait cet ancêtre et comment il pensait, puisque le gène ou les gènes à l’origine de ce mouvement sont exactement les mêmes que ceux de notre aïeul.

Les comportements similaires, qui se reproduisent sur 3 ou 4 générations, s’inscrivent dans les gènes de nos lignées respectives.

Et, alors que ces conduites améliorent notre survie, ou du moins ne l’affectent pas, beaucoup d’entre elles se perpétuent encore, en particulier toutes celles qui ont un caractère génétique dominant.

Parfois, certains comportements des ancêtres les plus éloignés se transmettent avec plus de persistance que ceux des aïeux les plus proches.

Cela signifie que tu pourrais faire un geste habituel chez ton arrière arrière-grand-père : par exemple, te mordiller la peau sèche de la lèvre inférieure en t’aidant de l’index gauche quand tu regardes quelqu’un, mais en pensant à autre chose, produisant en toi certaines factions qui sont le reflet exact de cet arrière-grand-père ou arrière- arrière-grand-père, d’après ce que te dit une personne âgée de ta famille :

« Ce que tu fais avec la lèvre et le doigt, mon grand-père faisait exactement pareil ! »