Sais-tu qui tu es vraiment? Et que penses-tu de la perception des autres?

Sur la perception ou l’opinion des autres, j’ai eu l’occasion de lire plusieurs fois sur Facebook une phrase qui m’a fait beaucoup réfléchir et que j’aimerais partager avec toi aujourd’hui :

« Peu importe l’opinion des autres puisque je me connais moi-même »

Quant à moi, je pense au contraire que l’opinion des autres est importante et utile. Pour certains, elle importe davantage, pour d’autres, beaucoup moins.

Je m’en fous de l’opinion des autres : FAUX!

perception-des-autres-imageL’expression populaire « ça m’est bien égal ce qu’on peut penser de moi » est l’expression d´un véritable comportement affecté, quelque chose que nous formulons automatiquement à un moment donné, pour nous justifier face à certaines situations.

L’opinion des autres sur nous-mêmes est très intéressante. Même la personne la plus indifférente se pose la question au moins une fois par jour de savoir quelle est la perception des autres sur sa personne, et de savoir si cette perception est en accord avec l’opinion qu’elle a d’elle-même.

Nous avons tous une perception de nous-mêmes qui correspond plus ou moins à la réalité.

« Je ne sais pas,  mais moi, je ne me suis jamais trouvée Jolie »

Telle fut la déclaration d’une célèbre Miss Univers lors de son couronnement, tout en riant et laissant entrevoir des dents d’une blancheur remarquable entre des lèvres roses et parfaites.

D’autre part, le fait que les autres voient en nous des éléments différents de notre jugement personnel nous tourmente. L’importance que nous accordons à l’opinion des autres dépend de l’influençabilité de chacun dans ses relations interpersonnelles.

Nous sommes des êtres sociaux et en tant que tels, nous avons besoin de l’approbation des autres. En général, l’amour, l’amitié et la tendresse sont indispensables pour la plupart d’entre nous.

photo-egoisme-egoisteCependant, certaines personnes semblent pouvoir se passer des autres. Ce sont généralement des personnes indépendantes, taciturnes, voir misanthropes, leurs relations interpersonnelles passant toujours en second plan. Seulement, il est évident que même le plus insociable des mortels ne peut prétendre vivre à l’écart total et se dispenser complètement des autres. Personne ne peut éviter la curiosité de vouloir découvrir quelle est la perception des autres sur soi-même.

Les relations humaines sont aussi variables que nous.

Notre cercle de relations peut s’étendre sur dix, vingt, cent, cinq cents ou cent milles individus, mais chacune de ces relations sera unique et irremplaçable. Chaque relation est un monde. Deux relations identiques est impossible à imaginer, tout comme il est impensable d´imaginer deux perceptions identiques d’une même réalité.

La relation que nous avons avec les autres est étroitement influencée par la perception que nous avons nous-mêmes de ces personnes.

Si la relation vient tout juste de s’établir, la perception sera plus froide, plus aseptique, mais si la relation est une bonne ou mauvaise relation déjà engagée depuis un certain temps, la perception que nous aurons de l’autre dépendra du degré de cordialité ou d’aversion correspondant. Par exemple, voici l’appréciation de mon ami Monique sur son partenaire :

« Robert n’est pas beau du tout, mais je l’aime tellement que son physique ne me gêne pas »

Cela parait évident, mais peut-être moins si nous pensons à ceux avec qui nous n’avons jamais établis de relation, que nous apprécions ou repoussons dès le premier moment sans même les connaitre. Simple phénomène chimique ?

De plus, comment se fait-il que des personnages médiatiques nous plaisent ou pas, alors que nous ne les connaissons même pas ! Nous ne les avons jamais rencontrés ! Nous ne percevons que leur image extérieure. Il est évident que si nous arrivions à les connaître, nous aurions certainement quelques surprises.

Cette maxime nous aidera dans nos relations interpersonnelles :

« Certains aimeraient nous façonner à leur image, mais rester toujours fidèle à soi-même est primordial »

Cela est certainement le secret pour se sentir à l’aise avec soi-même et satisfaits de nous-mêmes tout en restant tolérants vis à vis des autres.