Sentiment D’infériorité Ou Vraiment Infériorité ?

 « Personne ne peut vous rabaisser sans votre consentement ».

Cette citation est de l’écrivaine et activiste dans la lutte pour les droits humains, Anna Eleanor Roosvelt. La reconnaissez-vous reconnaissez ? Elle fut Première Dame américaine et épouse du Président des Etats-Unis Franklin Delano Roosvelt.

Je vous propose de découvrir la réponse à la question que pose le titre de cet article.

2 éléments très importants :

  • Soit vous êtes vous-même votre propre ennemi et vous acceptez ce que votre mental négatif (ou ce qu’on appelle le mental réactif) vous communique et tout s’écroule et vous êtes vraiment « bon à rien » ;
  • Soit vous avez compris jusque là que oui, on peut être son propre ennemi en perdant l’estime de soi et avez donc résolument vaincu cet ennemi intérieur en supprimant votre mental réactif par les procédés que je développe dans ce livre. Une fois cette étape franchie, la base est solide, il ne reste plus qu’à la rendre encore plus solide en la rendant imperméable du fait d’une source extérieure.  C’est-à-dire, comment faire face à ces attaques des personnes dites intraitables.

 

Le deuxième élément, est le travail le plus important et vital que, en tant que timide, vous devez exécuter pour en finir avec votre maladie handicapante.

J’espère que vous comprenez, là dans cette partie du livre, ma démarche.

C’est-à-dire que :

  • 1°) en tant que timide, vous luttez contre ce qui est en vous et qui vous suggère toujours des idées fausses et négatives sur vous même vis-à-vis des autres. Ce qui vous perturbe incessamment à tel point que cette perturbation semble faire partie intégrante de vous.
  • 2°) maintenant il faut faire en sorte de faire face avec efficacité aux attaques de source extérieure qui peuvent affecter votre estime de soi ou votre assurance. Le but étant de ne pas perdre la face et retourner dans votre état antérieur de mésestime de soi.

Le plus gros travail et le plus important, c’est le premier. Mais savoir aussi comment traiter les personnes intraitables, est un excellent moyen pour asseoir votre stabilité intérieure mais fortifier votre personnalité. Par ailleurs, ce qui suit peut être un  complément d’information très intéressante votre transformation puisque l’un des points essentiels pour supprimer la timidité maladive est l’hyper sensibilité du timide aux attaques extérieures, aux critiques. Cela dit, la solution optimale reste toujours la transformation intérieure.

Cher/chère vous, c’est souvent que nous rencontrons des personnes aux profils négatifs, que nous pourrions qualifier de « difficiles » ou d’« intraitables » : elles sont souvent de mauvaise humeur, nous répondant facilement d’une façon agressive, alors que  notre réaction serait opposée dans une même situation de stimulation positive.

Quelqu’un au caractère difficile n’est pas quelqu’un qui est de mauvaise humeur certains jours déterminés, ou quelqu’un avec qui vous allez connaître des conflits relationnels exclusifs. La personne difficile va se comporter de la même manière avec tout le monde.

Le psychologue Robert Bramson classe ces personnes en trois catégories qui sont faciles à reconnaître:

  1. Les batailleurs.Ils ont besoin d’imposer leurs points de vue coûte que coûte. Si leurs opinions sont discutées, ils les défendront avec arrogance, voir grossièrement. Ils veulent toujours avoir raison et n’acceptent jamais leurs erreurs. Par contre, ils ont une bonne mémoire pour se souvenir des erreurs des autres : lorsqu’ils ressentent un conflit, ils l’utiliseront contre vous.

Pour affronter ce genre de profil, il faut savoir supporter avec fermeté et ne pas se laisser faire. Nous devons garder notre sang froid et utiliser un ton reposé dans nos réponses. Le fait de s’asseoir est quelque chose qui va calmer leur colère. Si vous parlez dans les yeux et si vous arrivez à transformer la dispute en simple discussion, vous pourrez approfondir le sujet et trouver l’origine du conflit.

  1. Les explosifs.Le volcan. Ils peuvent sembler tranquilles, mais à certains moments de forte tension, ils explosent.

Il faut les laisser se défouler, les laisser cracher toute cette lave qui brûle leurs entrailles. Une fois ce stade passé, si nous sommes restés calmes, ils présenteront certainement leurs excuses pour avoir « déconné ».

  1. Les francs-tireurs.Nous trouvons dans cette catégorie le type des « drôles » qui lancent des dards empoisonnés sous la forme masquée de blagues, en nous ridiculisant ou en nous mettant toujours en évidence. Quelquefois, ils le font sournoisement, mais ils profiteront toujours d’avoir leur « public » (par exemple, des collègues de travail) pour nous attaquer ouvertement, mais jamais quand ils sont seuls ou face à face.  Le mieux, avec ce type de personne, est de rester indifférent et de ne pas répondre aux attaques par des fâcheries ou du mépris. Parler en tête à tête avec cette personne sera plus efficace en lui demandant directement et sans faire de mystères quel est le problème. Se trouvant seule avec vous, cette personne sera désarmée sans la présence de son public, elle ne pourra donc pas utiliser ses armes inventives d’humour et autres.

Ce genre de personnes absorbent notre énergie et boycottent tout effort réalisé. Nous ne pouvons  pas les faire disparaître avec une baguette magique, mais il faut apprendre à les reconnaître quand ils sont dans notre entourage pour essayer de contrôler la situation le mieux possible.

Enfin, il ya sûrement de nombreuses personnes avec d’autres catégories, beaucoup de personnes viennent à votre esprit. Dans la vie quotidienne, et c’est évident, il ya de ces personnes dont les réactions dégagent une énergie négative (ou quelque chose comme ça) aussi infime soit-elle, pourrait nous ébranler. En plus de cela, si on est hyper sensible du fait de notre timidité, cela peut nous plonger encore dans la détresse.

Le plus important est de ne pas perdre votre objectif.

Pour finir ce court article, retenez ceci : si vous avez pleine conscience que toutes ces attitudes négatives des autres sont toxiques pour vous (sans tomber dans la “fausse estime de soi“), en les identifiant, non seulement vous vous sentirez protégé-e, mais, surtout, vous allez également éviter de vous intoxiquer personnellement.

Laisser un commentaire