Les superstitions jouent très souvent un rôle protecteur

image-superstitionSuperstition provient du latin “super”, (sur) et “statuens”, (établir), locution qui renvoie à ce qui est sous-entendu, à ce que tout le monde connaît d’une façon établie, sans avoir besoin de rechercher une explication logique.

 

Oui comme à mon habitude imprévisible, je voudrais aborder ce sujet pour le moins excentrique par rapport à notre sujet habituel, mais rien de mieux que se nourrir intellectuellement si ça nous permet de mieux cerner notre environnement…

Étymologiquement, nous pourrions en outre faire référence au mot “superstitio”, aussi d’origine latine, qui apparaît dans le dictionnaire comme une croyance “étrangère à la foi religieuse et contraire à la raison”, ce qui s’oppose à la logique sur laquelle se base la science ou sa méthode d’étude.

Les superstitions ne sont pas que des histoires

L’origine des superstitions remonte à l’origine de l’humanité : elles sont liées à toutes les cultures du monde, jouant très souvent un rôle protecteur, puisque de nombreuses personnes ont évité des accidents grâce à elles.

Les superstitions occupent une grande partie de la vie quotidienne de milliers de personnes. Certaines ne peuvent pas supporter l’idée de marcher sur les fentes du trottoir, d’autres ne peuvent pas terminer un repas sans jeter une pincée de sel par dessus l’épaule gauche.

Voici quelques unes des croyances et leur origine :

UN ANGE EST PASSÉ

Lorsque nous participons à une réunion avec plusieurs personnes qui discutent vivement, et que soudain, un silence général se produit (dans certains cas, ce silence est assez gênant), on dit habituellement qu’un “ange est passé”. Cette expression trouve son origine dans la coutume de garder le silence en signe de respect lorsque l’on prononce le nom du défunt lors d’un enterrement : à ce moment-là, toute l’assistance se tait et se souvient de la personne décédée.

Néanmoins, une superstition dit que, la plupart de ces silences gênants se produisent exactement 20 minutes après une heure déterminée.

On pense que cette superstition à commencé avec une citation qui a été interprétée littéralement. Le poète et écrivain britannique Dylan Thomas, a évoqué cette superstition dans son livre Portrait de l’artiste en jeune chien, en écrivant : Un exercice d’anges doit être en train de passer. Quel silence !”

PARLER AVEC LES ANIMAUX

La naissance de Jésus se fête dans le monde entier le 25 décembre. En Norvège, les enfants sont remplis d’émotions à l’approche de Noël, non seulement parce qu’ils vont pouvoir profiter des vacances, mais aussi parce qu’ils croient que les animaux dans les étables obtiennent la capacité de parler à Noël.

Cette croyance vient de la légende scandinave selon laquelle Jésus serait né à minuit pile. Au moment de la naissance, on donna la capacité de parler aux animaux qui étaient dans l’étable de façon à ce qu’ils puissent exprimer leur étonnement face à ce qui était en train de se passer. Quand les bergers entrèrent dans l’étable pour assister au miracle, les animaux reperdirent leurs voix.

Alors que les parents des enfants scandinaves ne voient pas l’intérêt d’attendre jusqu’au moment où les animaux se mettent à parler le jour du réveillon de Noël : les enfants ne veulent pas partir avant que cela se produise. Chaque année, en silence, on visite les étables de tout le pays, dans l’espoir d’assister à ce petit miracle.

LE VOILE DES MARIÉES

La plupart des gens voient le voile de la mariée le jour du mariage comme un symbole de la pureté et des croyances religieuses. Mais le voile de la mariée a parcouru un long trajet avant d’arriver à ce point-là.

Selon la légende, la mariée avait pour coutume de porter un voile dans le simple but de cacher son visage à son propre fiancé. Cela ne se faisait que dans le cas d’un mariage arrangé, pour éviter que le marié ne s’en aille en courant si sa promise ne lui plaisait pas.

Les voiles dans les mariages de la Rome antique, servaient à cacher les visages des fiancés, pour que les forces du mal ne les reconnaissent pas.

Les sciences ont toujours essayé de faire perdre de leur valeur aux arts de la superstition, mais il a été démontré qu’ils occupent une place prépondérante dans la vie humaine, par coutume, ou par tradition. Effectivement, pour les personnes superstitieuses, la superstition joue un rôle positif dans leurs vies, représentant un grand mécanisme défensif.

  • Je ne suis pas une personne superstitieuse, je suis très pragmatique et pour moi tout est question de science ou de mathématique. Y a pas de place pour la superstition ou le paranormal dans la vie. Pour ma part, tout ça n’est qu’une invention humaine, rien d’autre.