Tu as du mal à communiquer avec les autres ?

 

du-mal-a-communiquerPermets-moi de te poser ces quelques questions:

• Quand tu te trouves devant une situation sociale difficile, <<— cela te fait rougir ?

• Lorsque tu arrives à une fête ou à une réunion, tu essayes de passer inaperçu ?

• L’opinion des autres t’affecte à tel point que tu cherches toujours à causer une bonne                                                                                                                                                                             impression ?

• Au moment d’exprimer tes sentiments, tu n’y n’arrives pas et tu en souffres ?

• En général, les gens trouvent ton comportement un peu revêche ?

• Quand on te critique, tu es toujours très mal à l’aise indépendamment de l’intention de l’autre ?

• Quant à tes relations sociales, tu en as peu et tu te sens seul-e ?

• Quant à la qualité de tes relations sociales, normalement tu te sens compris-e par tes amitiés ?

• Si quelqu’un te blesse, tu n’oses rien dire, mais tu prends note pour y répondre plus tard?

• Lorsque tu es attiré-e par quelqu’un, es-tu incapable de lui démontrer ton intérêt, même s’il l’a déjà fait pour toi ?

• Au moment d’exprimer une opinion, tu la gardes pour toi en préférant ne pas la donner ?

Si tu as répondu affirmativement à plusieurs de ces questions, il est fort possible que tu sois timide, certainement mal à l’aise en société et peu sûr de toi lorsque tu dois te confronter à de nouvelles situations.

La timidité est sans aucun doute l’obstacle qui t’empêche d’atteindre tes désirs. Ne te laisse plus mener par cet ennemi de la sociabilité : combats-le dès aujourd’hui:

Détermine dans quelles situations spécifiques tu te sens mal à l’aise et pour quelles raisons.

Certaines personnes font preuve de timidité devant quelqu’un du sexe opposé ou en face de quelqu’un qui les attire; d’autres sont timides lorsqu’elles doivent parler à leur chef ou prendre la parole au cours d’une réunion de travail.

Pense aux situations qui te provoquent de l’anxiété et analyse immédiatement pourquoi: par peur d’être critiqué ou de te sentir ridicule ? Tu en oublies tes idées et tu ne sais plus quoi dire ?

Découvrir les causes de ta timidité va te permettre de trouver le moyen d’y faire face dans les situations à venir et d’étudier spécifiquement ce qui freine ta spontanéité.

Projette une attitude détendue et accessible.

Si tu as du mal à te rapprocher d’une autre personne au début d’une conversation, attire-la par le langage corporel. Établis un contact visuel, sourie et laisse tes bras ouverts en signe de bienvenue. Les gestes fermés (croiser les bras ou les jambes; éviter le contact visuel; maintenir une expression sérieuse, etc) peuvent être interprétés comme synonyme d’un refus. Les autres, inconsciemment ou non, gardent leurs distances et le cycle de la timidité continue.

Cadre l’autre.

La personne timide se concentre sur elle-même et pense qu’elle est le centre d’attention. De là, cette crainte d’être jugée, critiquée ou de ne pas être à la hauteur. Par contre, si elle cadre l’autre, elle va faire preuve d’attention et d’éducation tout en réduisant considérablement son anxiété. Il est bon de ne pas oublier ce vieux dicton suédois :

 “On n’aurait pas besoin de se tracasser tant que cela pour ce que les autres pensent de nous, si nous savions qu’ils pensent si peu à nous“.

Pose des questions ouvertes.

Si tu as réussi à démarrer une conversation, maintiens son intérêt en posant des questions qui invitent au dialogue. Si tu poses cette question“ : Aimes-tu le cinéma ?”, la réponse sera probablement un simple “Oui” ou “Non”. Cela serait certainement la fin de la conversation. Les questions ouvertes, comme par exemple: “Quels sont tes films favoris ?” permettent à l’autre personne de parler librement sur le sujet.

Admets ta timidité

Si tu commences à bafouiller au cours d’une conversation, ou si tu te retrouves subitement en proie à la timidité, la meilleure option pour toi sera tout simplement de l’admettre: “Je me sens parfois intimidé au cours de ces réunions, quand je fais la connaissance de quelqu’un, parce que je suis timide. La réaction de l’autre est presque toujours une réaction de compréhension et même d’incrédulité: “Vraiment ? On ne le dirait pas !”. Cette tactique permet de rompre la glace dans les relations pour que tout soit plus facile par la suite. (tu devrais voir cet article « Introversion Ou Timidité« )

N’aie plus peur du rejet

Les timides ont très peur  du “Non“ ou d’être rejetés. Pour vaincre cette peur, ferme les yeux et imagine avec un maximum de détails la chose suivante :

ressens de la honte et de l’anxiété; sens tes oreilles brûlantes et tes mains qui transpirent. Après avoir imaginé le pire, réponds: c’était la fin du monde ? La timidité a eu raison de moi ? Bien sûr que non. Accepte le rejet comme faisant partie de la vie, sans pour autant te condamner. Pourquoi ressentir constamment de la honte : nous avons tous ressentis et vaincus ce sentiment à un moment ou un autre de la vie. (tu devrais voir ce dossier « Vaincre la peur du jugement des autres« )

Donne-toi des buts spécifiques.

Fais une liste des situations qui t’intimident, en commençant par ce qui t’intimide le moins. “Saluer des gens quand tu rentres dans un ascenseur” pourrait être, par exemple, une situation à moindre risque pour toi. Commence donc par faire face aux situations plus faciles pour consolider tes réussites jusqu`à compléter ta liste. Si tu échoues dans certaines situations, essaye une nouvelle fois. Avec effort et persévérance, la timidité deviendra une condition gênante que tu écarteras toi-même, à laquelle tu ne penseras même plus après avoir appris à la dominer.

Pense à ce dicton japonais:

“Si tu tombes sept fois, relève-toi huit fois”.

Complète cet article avec le dossier spécial destiné à supprimer définitivement ta timidité, transformer ta manière de communiquer  tout en restant naturel et serein-e. Le dossier est ICI.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.