La vie file, le temps encore plus vite: comment faites-vous pour évaluer votre vie?

À l’école les professeurs évaluent vos efforts avec les examens et les notes. Quand on travaille dans une entreprise, les chefs respectent votre temps, valorisent votre travail qui sont récompensés par des promotions, des rémunérations, etc…

Mais vous, comment faites-vous pour évaluer votre vie ? votre temps ?

photo-vie-courte-de-marguerite

Marguerite était très déconcertée. Elle venait d´avoir 45 ans, elle était mariée, elle avait deux enfants qui venaient de s´émanciper et un travail à mi-temps qui l´aidait à boucler les fins de mois. Mais lorsque la plus jeune quitta la maison pour aller vivre avec son couple, la confusion de Marguerite grandit alors qu´elle se retrouvait seule avec son mari. La question qu´elle se posait et qui la martyrisait était la suivante:

“Il n´y a pas si longtemps j´avais 20 ans, dans quelque temps j´en aurai 70. Mes enfants étaient petits et maintenant ce sont des adultes. Qu´ai-je fais dans ma vie? Le temps passe très vite”.

vie-temps-courir-tempsMaurice avait fait ses études techniques et commença à travailler dans une grande entreprise automobile. Il se mit en couple et ils eurent deux enfants. Dans son entreprise, il commença à recevoir des promotions en reconnaissance de sa grande capacité à diriger des équipes et même toute une section. Maintenant, à l´âge de 52 ans, Maurice vient de souffrir la perte de deux de ses meilleurs amis, et il se demande ce qu´il va faire le reste de sa vie.

– “S´il me reste 20 ou 30 ans “–me dit-il–“ je veux savoir quelles sont les erreurs que j´ai commises et vivre les années qui me restent dans le plus grand bonheur. J´ai obtenu tout ce que je voulais? Que me manque-t-il pour compléter ma vie? “

La crise de la quarantaine nous fait réagir sur ce que nous avons fait jusque-là. Marguerite se rend compte que la vie passe très vite.

La crise de la cinquantaine nous oblige à réfléchir sur ce que nous allons faire à partir de cette date pendant les années qu´il nous reste à vivre. Maurice était dans ce dilemme, de savoir que faire le reste de sa vie?

Ces crises peuvent avoir lieu à tout âge, à 20 ans tout comme à 80, même si elles portent le nom de la crise de la quarantaine ou de la cinquantaine.

Ces crises nous obligent à changer. Des séparations, des changements de travail et tout changement global de vie se produisent au cours de ce phénomène.

Pour beaucoup, ces changements occasionnent un état de stress puisqu´il s´agit d´un moment crucial de la vie où nous évaluons tout ce que nous avons fait, mais aussi avec l´idée qu´il est trop tard pour reprendre ou améliorer des projets que nous avions eu.

Les facteurs de stress qui se produisent normalement autour de ces âges sont les suivants:

  • Tendance à disqualifier professionnellement les personnes plus âgées.
  • Tabou sur la diminution de l´activité intime.
  • Tabou sur la disparition du désir.
  • Tabou sur les changements provoqués par la ménopause.
  • Insécurité de l´apparence physique.
  • L´apparition de faiblesses chroniques liées à l´âge en général.
  • Malheureusement, la plupart de ces problèmes sont dérivés d´un manque de culture et de prévention ainsi que d´une information erronée.

Il y a aussi des cas où tout paraît être parfait.

C´est-à-dire dans le cas où quelqu´un qui serait satisfait, stable économiquement et émotionnellement, dans sa famille, au travail, mais qui pourrait être sujette, elle aussi , à ce genre de crise liée à l´âge. Le fait d´arriver à “moitié chemin” provoque une réflexion inévitable pour beaucoup, même lorsque la sensation est celle d´une vie comblée, parce que cela nous oblige à penser plus sérieusement à la mort : cela veut dire que la crise est provoquée par une sensation d´approche de la mort qui entraîne un autre regard sur les choses, perdant pour la première fois leur sens et leur valeur.

Comment surmonter une crise liée à l´avancement dans l´âge?

– Démythifier la situation. Vers les 50 et 60 ans, nous devons en finir avec toutes ces supposées vérités et certaines croyances qui tournent autour de nous pour prendre en main notre propre réalité et à partir de là, nous libérer de la crise liée à l´âge. Nier l´évidence du besoin de changement ne fera que prolonger le processus de crise.
– Prêter plus d´attention aux choses qui sont belles en vieillissant. Avoir une famille et/ou une carrière derrière soi; être maître de son temps, de son espace et en disposer largement pour en profiter au maximum.
– Ressentir le plaisir personnel pour tout ce que nous avons fait dans le passé, puisque cela fait partie d´une étape que nous avons traversée.
– Respirer le bonheur dans tout ce que nous faisons chaque jour, c´est l´ étape idéale pour commencer à penser à nous.

Cher lecteur, n´oublie pas que tout changement est une opportunité d´amélioration.