Voici comment fonctionne l’imagination; Et comment être plus imaginatif(ve) au quotidien

En psychologie, l’imagination est un procédé mental conscient d’évocation d’idées ou d’images d’objets, d’événements ou de processus jamais expérimentés ni perçus auparavant.

L’imagination, la perception (intégration consciente d’impressions sensorielles d’objets ou d’événements externes) et la mémoire (évocation mentale d’expériences antérieures) sont par essence des procédés mentaux proches, en particulier lorsqu’elles traitent d’images sensorielles. Les psychologues opèrent parfois une distinction entre l’imagination passive ou reproductrice, qui évoque des images mentales perçues initialement par les sens, et l’imagination active, constructrice ou créatrice, que l’esprit utilise pour produire des images d’événements ou d’objets qui ne sont que peu ou pas reliés à la réalité passée et présente. La définition actuelle de l’imagination se limite au procédé de création d’images mentales.

Lorsque la perception réelle et la perception imaginée sont simultanées, la perception imaginée peut être confondue avec la véritable perception ou peut même la remplacer. La synesthésie est un exemple mesurable de ce phénomène : la stimulation d’un sens provoque une perception qui serait normalement déclenchée par la stimulation d’un autre sens (par exemple, un grand bruit peut apparaître comme une lumière aveuglante, et vice versa).

Les événements et les objets perçus dans le rêve sont un exemple d’exercices de l’imagination non vérifiables ni répétables. Dans tous ces événements psychologiques, l’imagination l’emporte sur les fonctions de perception. Les hallucinations dont souffrent les victimes de troubles mentaux tels que la schizophrénie sont les manifestations les plus extrêmes de ces phénomènes. Lorsqu’un individu confond perception véritable et perception imaginée, on parle d’erreur opposée ; ce cas peut être reproduit en laboratoire dans des conditions expérimentales. Dans une expérience célèbre, on demande au sujet d’imaginer un objet sur un écran sur lequel cet objet est indistinctement projeté à son insu. Le sujet est presque toujours certain que l’image projetée (dont il peut par ailleurs donner une représentation légèrement déviante) est le fruit de sa propre imagination.

Enfin, si vous souhaitez continuer votre lecture, sur cette page vous allez découvrir l’histoire d’un vieux maître d’aïkido qui révèle avec générosité comment et qu’est ce qu’il fait pour produire «  200 idées à l’heure« .