Soyez Excentrique, Vous Aussi !

On calcule qu’une personne sur 5.000 peut être considérée comme excentrique ou extravagante, dans le sens où elle se comporte d’une manière différente aux normes habituelles, et échappe donc au commun et au traditionnel.

Les excentriques sont heureux et optimistes, curieux et idéalistes. Ils ont le sens de l’humour. Mais ce n’est pas tout : ils souffrent moins de stress que le reste des mortels, ce qui est une bénédiction en notre temps de crise.

“Qui est loin du centre, décentré ou ayant un centre différent”.

Cette définition du dictionnaire de la langue française est celle qui s’applique à la géométrie, mais elle nous sert aussi pour définir tous ceux qui sont hors du commun. On applique cette définition à toute personne se comportant de manière spéciale, inhabituelle, attirant l’attention sur elle.

Les personnes excentriques ne sont pas désaxées comme le pense beaucoup. Seulement leur vie tourne autour d’axes différents. Et ce comportement, ou style de vie, peut, en plus, leur apporter quelques bénéfices.

Souvent nous associons l’image d’un génial créateur avec Einstein ou Dali, par exemple, personnages qui s’habillaient et se peignaient de façon différente aux autres, qui s’exprimaient aussi différemment, ce qui attirait les autres. Cette enveloppe, cependant, était le reflet d’une orientation intellectuelle qui cherchait à casser le moule.

Nous avons tous entendu parler de personnages connus pour leur extrême excentricité, leurs découvertes et leurs exploits. Un excentrique est un individu bizarre qui ne passe pas inaperçu, ce qui justement lui permet d’attirer l’attention du public.

L’histoire de la science est remplie de cerveaux uniques et privilégiés qui n’hésitaient pas à sortir des normes établies pour devancer leur temps, renversant les idées reçues ou trouvant des solutions aux énigmes qui paraissaient impossibles à résoudre.

Cette attitude critique et créative fut le slogan “pense différent” de la campagne renommée d’ Apple en 1997,  où des personnages à contre-courant apparaissaient en une minute dans une vidéo.

Quelques excentriques à craquer

• Albert Einstein. Il se permit de remettre en question les lois immuables de l’espace et du temps, et sans le vouloir, donna naissance à la physique quantique.

• Mahatma Gandhi. Il lutta contre l’impérialisme britannique pour libérer son pays et gagner l’indépendance de l’Inde en utilisant une tactique impensable: la non-violence.

• Pablo Picasso. Non seulement il apporte une nouvelle dimension à l’Art, mais il se réinvente lui-même sans arrêt tout au long de sa vie.

• Bob Dylan. Pour la lucidité et la poésie des paroles de ses chansons, c’est le seul chanteur de rock à avoir été nommé Prix Nobel de Littérature.

• Martin Luther King. Il dénonça l’injustice que tout le monde connaissait mais que personne n’avait osé revendiquer.

• Richard Branson. Ses idées «excentriques» l’amenèrent à passer de la vente ambulante de disques dans le coffre de sa voiture à diriger des lignes aériennes et une société aérospatiale.

Aux yeux de la masse conservatrice, ils étaient tous considérés comme des fous, mais l’ère actuelle aurait été certainement bien différente sans leurs idées, qui à leur époque, étaient considérées comme excentriques.

Les personnes excentriques sont «dépendantes» de la créativité. Les artistes et les penseurs les plus prestigieux de l’histoire ont ce profil d’anticonformistes qui sont heureux quand ils peuvent s’affirmer et réaliser ce qu’ils ont besoin de faire.

D’après l’écrivain et professeur à L’École Supérieure d’Administration et de Direction Fernando Trias de Bes :

 «Notre système cérébral est créatif de naissance : c’est la logique que nous apprenons par l’enseignement. Le problème, c’est que la vie en société demande des routines pour garantir son efficience. Si nous croisions tous la même rue d’une manière créative, la sécurité routière serait alors chaotique… Il se passe un peu la même chose dans les entreprises et les professions: il est préférable d’appliquer des protocoles connus que de laisser l’individu dans la liberté d’intervenir, au risque d’erreurs ou de pertes. On ne peut appliquer la créativité que dans les domaines et les tâches qui ne pourront porter aucun préjudice à la société ni à l’entreprise. Le problème, entre autres, c’est que les domaines sont de plus en plus automatisés ».

Alors, vous aussi, ajoutez un peu d’excentricité à votre vie : libérez-vous et sentez le bonheur en vous.  Relâchez-vous. Pour ce faire, cet autre article pourrait vous être très utile. Il est intitulé: Les Clés De Votre Créativité : Ne Cherchez Plus Loin !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.